Pierre Delaire

Un orléanais à l'international, 1919-1985

Relations directes avec la famille Zamenhof

On sait que la langue internationale espéranto a été initiée par Ludwik Zamenhof (1859-1917).

Celui-ci avait trois enfants, tous disparus de mort violente à la suite de l'occupation de la Pologne par l'Allemagne en 1940 : un garçon, Adam, et deux filles, Lidia et Zofia. Lidia Zamenhof (ou Lydia, ou Lidja...), née en 1904 à Varsovie et morte en 1942 au camp d'extermination de Treblinka, a été active dans la diffusion de l'espéranto dans divers pays.

Dans les documents laissés par Pierre Delaire, il y a une photo de deux femmes, dont l'une est Lidia Zamenhof (à droite). La dédicace est "kun plezuro mi ĉiam rememoros la agrablajn tagojn, pasigitajn en Orléans, kaj la ĉarmajn horojn, pasigitajn kun vi. Lidja Zamenhof" ("Je me souviendrai toujours avec plaisir des jours agréables passés à Orléans, et des charmantes heures passées avec vous. Lidia Zamenhof")

Photo_LidjaZamenhof_dedicace

De quand date cette photo ?

Lidia Zamenhof a fait plusieurs voyages en France entre 1933 et 1937 (voir http://www.bahai-biblio.org/centre-doc/temoignage/lidia-zamenhof.htm).

Orléans est cité dans son parcours en 1934 : "Le 18 août : Lidia quitte Stockholm. Lidia et Martha Root ne se reverront plus jamais. Après Lidia retourne en France : Châteaurenard, Orléans, Thiers, (Nov .34), Moulins (Déc .34). En 1935 elle donne des cours à Romans, Perpignan, Châteaurenard."

On peut donc supposer que la dédicace de cette photo date du début de l'automne 1934. Le document ne donne pas le détail des activités de Lidia Zamenhof lors de son séjour à Orléans, ni de son lieu d'hébergement. Mais manifestement elle a bien connu Pierre Delaire, qui était alors âgé de 14 ans.






Dernière modification le 26/12/2020

Site motoris par ZitePLUS 0.9.6